Hypnose et neuroscience : que nous "dit" le précunéus ?

Mardi 6 juin 2017 à 20h30

Eric Gibert, médecin rhumatologue, pratiquant l'hypnose depuis longtemps, s'interrogera avec nous :
Nous vivons dans un monde où la veille ordinaire, consciente, est stimulée par la raison, la communication, la réflexion.... La veille paradoxale, dite inconsciente, s’installe dans différentes circonstances plaisantes ou pathologiques mais n’est valorisée qu’au travers des arts. 
Comment cet état de veille paradoxale permet-il d’accéder à la créativité artistique, l'intuition, l’esthétique mathématique ou une transformation par un conte  ?
L’attention permet la conscience. La conscience et l'espace global de travail témoignent de l'activité de nombreuses connexions neuronales notamment dans les régions frontale et temporale et l'activation d'une zone particulière appelée précuneus.
Dans l’attention flottante de l'état hypnotique ou du rêve on retrouve une diminution de l'activité du précunéus. Est-ce l’expression d’un autre phénomène spécifique de la conscience ?